Comment prévenir l’obésité?

  • L'obésité concerne 17% des adultes en France, 13% dans le monde
  • De nombreuses complications
  • Des causes multiples et des mécanismes biologiques pas entièrement élucidés

Qu’est-ce que l’obésité?

L’obésité correspond à un excès de masse grasse et à une modification du tissu adipeux, entraînant des inconvénients pour la santé et pouvant réduire l’espérance de vie. Ses causes sont complexes. Elle résulte de l’intrication de plusieurs facteurs − alimentaires, génétiques, épigénétiques et environnementaux − impliqués dans le développement et la progression de cette maladie chronique.

Depuis 1997, l’OMS considère l’obésité comme une maladie chronique.

Comme le signale le Professeur Ian Caterson, président de la World Obesity Federation,  »L’obésité est aujourd’hui une épidémie, qui absorbe une large quantité des ressources de nos services de santé, 12% de la population mondiale est aujourd’hui touchée. Le coût médical annuel du traitement des conséquences de l’obésité telles que le diabète et des maladies cardiovasculaires est vraiment inquiétant. Nous utilisons la Journée Mondiale de lutte contre l’Obésité cette année pour insister sur les économies que représentent la lutte précoce contre l’obésité sans attendre de traiter les comorbidités plus tard. La surveillance continue de l’obésité mondiale a montré à quel point la prévalence de l’obésité a dramatiquement augmenté ces 10 dernières années. Avec un nombre estimé à 177 millions d’adultes souffrant d’obésité sévère d’ici 2025, il est clair que les gouvernements ont besoin d’agir maintenant afin de réduire cette charge sur leurs économies nationales ».

Mesurer l’obésité

Pour estimer la masse grasse, il faut calculer son IMC de la façon qui suit:

IMC= poids au kilo/taille2 en cm

Il faut toutefois rester prudent à la lecture de ce tableau : pour un même IMC, la composition corporelle et la répartition du tissu adipeux peut en effet varier d’un individu à l’autre avec des risques de complications variables. En outre, certains individus comme des sportifs de haut niveau peuvent avoir un IMC élevé sans pour autant présenter d’excès de masse grasse.

Attention au tour de taille

Un autre critère est également pris en compte pour estimer si un patient est atteint d’obésité : le tour de taille. L’excès de masse grasse dans la région abdominale (graisse autour des viscères) est en effet associé à un risque accru de diabète et de maladies cardiovasculaires, mais aussi de certains cancers, et ce indépendamment de l’IMC. Lorsque le tour de taille est supérieur à 100 cm chez l’homme et à 88 cm chez la femme (en dehors de la grossesse), on parle d’obésité abdominale.

Je ne vais pas revenir sur les risques liés à l’obésité mais l’OMS espère que les gouvernements vont prendre des mesures afin de réduire ce fléau. Car cela a des incidences économiques, sociétales, environnementales.

A mon niveau je crois que c’est une décision personnelle et individuelle tout d’abord car je ne vois pas les industriels refuser de vendre leurs produits « sucré, salé et gras » en revanche je peux décider de ne pas les acheter. Pour l’instant les produits frais, fruits et légumes sont bien plus chers que les produits industriels qu’ils soient bio ou pas.

Je pense que pour qu’il y ait un réel changement il faudrait que les gouvernements interviennent à ce niveau.

Toutefois, il faut vraiment une prise de conscience et de réelles modifications du comportement pour réussir à maintenir son poids de santé.

Par exemple, en faisant mes courses je vais dans le rayon fruits et légumes directement. J’évite les rayons confiseries, pâtisseries et je privilégie les céréales complètes et quand j’ai envie de sucré, je fais moi-même. De cette façon je suis moins souvent tenté. Pour plus de conseils à ce sujet vous pouvez lire notre article Comment-dire-stop-a-la-fringale

Toutefois le changement n’est pas impossible mais il faut tourner le dos au passé pour commencer une nouvelle vie. Changer ses habitudes alimentaires reste un gros challenge

Prévenir l’obésité par l’alimentation

L’alimentation est une des causes permettant de prévenir les problèmes de surpoids et des maladies chroniques.

Pour perdre des kilos en trop, il est conseillé de ne pas manger :

  • de viande, comme le porc, le boeuf, l’agneau ou le poulet; et la viande transformée comme les saucisses et les charcuteries. Une grande étude réalisée à l’école de Santé publique de l’Impérial College de Londres sur près de 400 000 personnes de dix pays européens montre que plus on consomme de viande, poulet inclus, plus on prend du poids. On estime que les personnes qui mangent 250g de viande par jour pendant cinq ans augmentent leur poids de 2,5kg comparativement à celles qui ne mangent pas de viande, alors qu’ils ingèrent la même quantité de calories.
  • Le beurre, les sauces industrielles, les glaces
  • Les céréales raffinées, comme la farine blanche, le riz blanc ou la pâte raffinée.
  • Les produits riches en graisses, comme la nourriture rapide
  • Les boissons qui contiennent des sucres ajoutés, comme les sodas

En voyant cette liste, on peut se dire mais qu’est-ce que je vais manger? Car on nous a appris que pour bien manger il faut que ce soit gras, sucré et salé. De plus il est très difficile de sortir de cette spirale. Mais une alimentation plus végétale peut être gourmande et je sais de quoi je parle. N’hésitez pas à nous suivre sur les réseaux sociaux ou aller sur la page suivante https://www.lmea.fr/menus-de-la-semaine/

Que manger ?

En réalité vous pouvez manger beaucoup de choses dans un régime végétarien ou végétalien.

Vous pouvez manger principalement des aliments végétaux peu transformés comme des:

  • céréales complètes, comme le blé, l’avoine, le riz, le maïs et d’autres graines comme le millet
  • légumes et crudités de couleurs variées, en réduisant ou éliminant les frites
  • fruits
  • graines, comme les fruits secs (noix)
  • huiles végétales, comme l’huile d’olive en quantité contrôlée

Comment manger?

  • Commencer la journée par un bon petit déjeuner et l’idéal un jus ou un smoothie. De cette façon vous aurez une boisson pleines de nutriments, fibres et énergie qui vous donnera toute l’énergie dont vous avez besoin pour la matinée.
  • Boire suffisamment d’eau
  • Manger lentement et sans distraction. Vingt minutes s’écoulent entre le moment où l’estomac a reçu les aliments et le moment où le sentiment de satiété arrive au cerveau. Si on mange rapidement, il arrive que l’on ingère trop de calories sans s’en rendre compte.
  • Réduire la taille des portions
  • Ne pas dîner

Maintenant passons à la pratique: Je vous propose une recette de smoothie pour vous aider à réduire le tour de taille.

Smoothie Ventre Plat

Le ventre gonflé est dû habituellement à une combinaison accumulée de graisse, de rétention de liquides et/ou de graisses intestinales, accompagnée de relâchement musculaire de la paroi abdominale.

Ce smoothie Ventre plat combine judicieusement toutes les actions nécessaires pour réduire l’obésité abdominale. La papaye et l’ananas sont diurétiques et adoucissent l’intestin, et le thé Rooibos ou infusion de groseille pays favorise la combustion des graisses.

Ingredients

2 tasses de papaye mûre pelée et coupée en morceaux (300G)

1/2 tasse de jus d’ananas (125 ml)

1/2 tasse de thé rooibos ou groseille pays

1 ou 2 bananes pour plus d’onctuosité mais ce n’est pas obligatoire

Préparation

Placer tous les ingrédients dans votre blender et mixer jusqu’à obtention d’un liquide homogène

Ce n’est pas nécessaire de sucrer ce smoothie mais si vous y tenez utilisez de la stévia

Vous pouvez prendre ce smoothie tous les matins en remplacement de votre petit-déjeuner habituel.

Bien entendu pour avoir de vraies résultats il faut une vrai discipline et travailler sur l’alimentation, l’exercice physique et la relaxation.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.